Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Comment valoriser ses stages dans les fonctions commerciales ?

Erecrut

Incontournable complément à la formation théorique, les stages peuvent s'avérer déterminants en vue d'une première embauche. Encore faut-il bien les choisir et les mettre en avant.



« Le premier conseil qu'on donne à nos étudiants, c'est de faire en sorte qu'il y ait une cohérence entre leur projet professionnel futur et le choix des stages », explique Olivier Reydellet, directeur des relations entreprises et de la formation continue du groupe ESC Chambéry. Il poursuit : « dans le cas d'une première embauche, le recruteur aura tendance à choisir un jeune diplômé ayant enchaîné des stages dans un secteur d'activité bien précis, l'agroalimentaire par exemple. » Autrement dit, plus tôt le projet professionnel est défini, mieux c'est. « Pour autant, ce n'est pas dramatique de ne pas se décider dès la première année : certains construisent leur projet au fil des ans, avec des stages très différents. La polyvalence peut, dans certains cas, jouer en votre faveur. »


Dans tous les cas, dès la rédaction de son CV, le jeune diplômé devra présenter son apport personnel dans le rendement de l'entreprise qui l'a accueilli en stage : « la manière dont il a négocié, le contact qu'il a eu avec les clients, les compétences acquises, etc. » Au cours de l'entretien, le candidat ne doit pas hésiter à se munir de résultats chiffrés, de tableaux et de statistiques pour montrer la réussite d'un stage. « Il est également très bon d'avoir avec soi une lettre de recommandation du maître du stage, avec ses coordonnées. Par souci de transparence, proposer au recruteur de l'appeler sera toujours bien perçu. » Faites attention alors à ne pas gonfler vos résultats ou votre apport en stage, car le recruteur peut vite se rendre compte des inexactitudes, ce qui risque de vous décrédibiliser.


Régis Delanoë


Dernière mise à jour: 02/05/2011 - 3:39 AM