Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

« Plus d'activité dans des secteurs bien ciblés »

Erecrut

Call Intérim est une filiale du groupe Actual, spécialiste du recrutement pour les centres d'appel. Ulrich Dumont, directeur du pôle tertiaire en Île-de-France, évoque les perspectives d'emploi actuelles dans les secteurs d'activité qui le concernent, sur les métiers de la relation client et des fonctions supports.

Comment jugez-vous le marché de l'emploi en de début d'année 2012 dans le tertiaire ?
On doit composer avec une activité fluctuante et un début d'année en dents de scie. Le marché était particulièrement calme jusqu'à mi-janvier, puis ça a repris durant un mois, avant de s'essouffler puis de reprendre à nouveau. L'activité économique est pourtant bien réelle, mais les entreprises doivent faire face à un contexte attentiste. On observe néanmoins qu'il y a des demandes de contrat, essentiellement en CDD et intérim longue durée. Les secteurs qui s'en sortent le mieux sont le domaine pharmaceutique et l'hi-tech, avec en tête les activités de vente à distance liée au e-commerce.

Qu'en est-il du secteur banque et assurance ?
Il y a indéniablement un petit ralentissement, notamment en ce qui concerne les métiers purement bancaires : gestion de compte, crédit à la consommation, banque de détail, etc. En revanche, l'activité dans le secteur des assurances et de la prévoyance est présente, en conséquence de quoi les offres d'emploi restent plus soutenues. D'une manière générale enfin, ce sont les métiers commerciaux qui s'en sortent le mieux et les profils en relation clients qui sont polyvalents ou qui possèdent une connaissance technique.

Quelles sont les attentes des recruteurs dans votre activité ?
On demande de plus en plus de polyvalence. Par exemple un téléconseiller ne doit pas savoir seulement conseiller ou informer ; il doit aussi pouvoir maîtriser la gestion de commande, le suivi de litiges, le suivi de facturation, etc. Les recruteurs sont donc plus exigeants au niveau des compétences requises. Les tests d'orthographe et d'organisation sont par exemple de plus en plus fréquents car nous sommes dans une relation multi-canal. En retour, les candidats ont la satisfaction d'intégrer des postes qui correspondent mieux à leurs attentes, avec une vraie valeur ajoutée et plus d'autonomie. La rémunération évolue aussi dans le bon sens. Un poste qui était jusqu'alors rémunéré à 1 600 euros peut aujourd'hui passer à 1 800 euros.


Dernière mise à jour: 14/03/2012 - 6:30 AM