Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

L'alternance: s'imaginer comme un futur salarié

Erecrut

Entretien avec Jean-Charles Marguin, responsable des relations entreprises à l'Institut de formation aux carrières de la communication et de la vente (IFCV) de Levallois-Perret.




Quelles sont les formations proposées à l'IFCV ?
70 % de notre activité concerne les formations diplômantes en alternance, avec contrat de professionnalisation. Parmi elles, nous proposons des Bac pro dans le domaine du commerce et des services, mais aussi de nombreux BTS : en management des unités commerciales (MUC), banque, professions immobilières, ainsi que dans les fonctions supports, assistant de manager (AM), assistant de gestion, négociation et relation client (NRC), comptabilité et gestion des organisations (CGO)... Toujours concernant les formations diplômantes, nous sommes de plus en plus sollicités pour des Bachelor, au niveau Bac +3. Les 30 % restants de notre activité concernent les formations qualifiantes courtes de type CQP responsable ou adjoint de magasin et la formation continue.

Comment s'organise la formation en alternance au sein de l'IFCV ?
Nous avons délibérément pris le parti de rythmes courts, avec deux jours en formation théorique suivis de trois jours en entreprise. Nous estimons qu'il s'agit d'un rythme bien adapté pour être lié dans la durée à la fois au monde scolaire et au monde de l'entreprise.

Aidez-vous les alternants à trouver leur entreprise ?
Oui, en amont nous apportons un soin particulier au sourcing avec des entreprises partenaires. Par exemple, nous collaborons avec la SNCF pour les BTS MUC et AM, la BNP, la Société Générale et LCL pour les BTS Banque et NRC, Marionnaud pour le Bac pro Commerce, etc. Nous travaillons également avec de nombreuses PME et TPE.

A qui s'adresse la formation en alternance ?
Nous recherchons des jeunes motivés et ambitieux, déjà tournés vers un projet professionnel. Les candidats doivent avoir une vision à long terme, s'imaginer déjà comme un futur salarié avant de se voir comme étudiant. C'est la raison pour laquelle notre recrutement est hétérogène et ne s'arrête pas au seul dossier scolaire. Un jeune de 25 ans en réorientation peut parfaitement correspondre à ce que nous recherchons s'il sait faire preuve de volonté.

Quelles sont les perspectives pour les jeunes formés en alternance ?
Les statistiques de la DARES montrent que 80 % des jeunes sortis d'une filière en alternance dans le domaine du tertiaire se voient proposer un CDI dans les six mois suivant l'obtention du diplôme.


Dernière mise à jour: 09/07/2012 - 5:41 AM