Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

3 conseils pour rebondir après une période de chômage

Erecrut.com

Si le marché de l'emploi pour les profils commerciaux dans le secteur des télécoms et d'Internet n'est pas le plus sinistré, une période de chômage plus ou moins longue n'est pas à exclure entre deux postes. Durant cette période délicate, l'essentiel est de savoir rebondir aussi vite et bien que possible. Voici comment.

3 conseils pour rebondir après une période de chômageNe pas rester inactif
En période de chômage, la tentation est forte de céder à l'abattement, surtout quand cette période se prolonge un peu trop. Dans la mesure du possible, il est fortement conseillé de garder des habitudes de bureau, en débutant et en finissant les journées à heures fixes. Votre mission durant cette période : trouver un emploi.
A vous de mobiliser votre réseau dans le secteur des télécoms et d'Internet, de solliciter les agences de recrutement, de consulter les petites annonces... Dans ce secteur d'activité, il peut aussi être intéressant de profiter de cette période d'inactivité pour améliorer votre visibilité sur la toile, par le biais d'un blog et la mise à jour de vos profils sur les réseaux sociaux.

L'assumer sur le CV
Un recruteur n'est pas dupe : si vous essayez de maquiller votre temps de chômage, il le verra immédiatement et cette stratégie peut se retourner contre vous. Mieux vaut donc jouer la franchise, quitte à faire apparaître un « trou » sur le CV. Sachez que ça n'a rien de rédhibitoire, car malheureusement l'inactivité pendant quelques semaines voire quelques mois peut arriver à n'importe qui.
Dans la mesure du possible, faites en sorte de combler cette absence d'activité professionnelle par un temps d'activité digne d'intérêt pour le recruteur : un engagement associatif ou humanitaire, un travail accompli sur Internet, des cours de langue étrangère, une formation technique...

S'en expliquer en entretien
Au cours de l'entretien, le recruteur va sûrement vouloir savoir ce qui vous a mené au chômage : fin de contrat, démission, licenciement économique ou personnel... En amont, c'est à vous de préparer une réponse argumentée à cette question qui ne manquera pas de vous être posée.
Peut-être avez-vous délibérément choisi d'être au chômage pour vous remettre en question ? Ou peut-être avez-vous souhaité compléter votre formation ? Si c'est contre votre gré, surtout ne jouez pas les aigris ! Les discours pessimistes du type « c'est la crise, personne ne recrute », ça ne va pas plaire au recruteur. Ce qu'il recherche, ce sont des candidats dynamiques, motivés et qui savent lutter contre l'adversité. A vous de prouver que vous êtes à ranger dans cette catégorie.


Dernière mise à jour: 03/06/2013 - 4:04 AM