Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Commercial courtier en travaux de l'habitat

Erecrut.com

L'activité du courtier en travaux est relativement récente et la
profession se distingue depuis une dizaine d'années seulement. La
mission du commercial courtier en travaux de l'habitat est de
référencer des entreprises des secteurs du BTP et de les mettre en
relation avec des particuliers, des entreprises, ou même des commerces
ayant des besoins en travaux. Ses clients ont des projets de
construction ou de rénovation ou tout simplement d'aménagement. Le
courtier choisit ensuite les artisans du bâtiment en fonction des
besoins et du budget du client et les met en relation. Durant la durée
des travaux son rôle principal est celui d'interface.


Principales missions

-    Sélectionner les artisans et les entreprises du bâtiment
-    Déterminer avec précision les besoins des clients
-    Définir les budgets des clients
-    Consulter les entreprises et les présenter aux clients
-    Gérer les devis et factures transitant entre artisans et clients
-    S'assurer de la satisfaction des clients

Formation


Les
commerciaux en courtage de travaux sont issus de formations courtes et
n'ont pas nécessairement de compétences techniques dans les métiers de
la construction et de l'habitat :

-    Bac pro vente
-    BTS négociation et relation client
-    DUT techniques de commercialisation
-    Diplôme de technicien des écoles dépendant des chambres de commerce et d'industrie (CCI)

Compétences professionnelles


-    Talent de médiateur et de négociateur
-    Maîtrise des outils informatiques
-    Connaissances des contrats juridiques dans les secteurs du bâtiment
-    Intérêts pour le domaine des travaux de construction et de la rénovation, décoration
-    Bonnes capacités d'animation et de gestion des artisans
-    Bon organisateur

Profil

-    Bon relationnel
-    Sens de l'écoute
-    Rigueur
-    Ouverture et diplomatie
-    Polyvalence
-    Dynamisme

Salaire

Le
courtier est rémunéré une fois sa mission de recherche de prestataire
accomplie et lorsque les devis sont signés entre clients et artisans.
Il touche alors un forfait de 10 à 15 % de la somme perçue par le
professionnel. Le courtier peut ainsi gagner entre 1 700 et 2 500 euros
brut mensuels.

Évolution professionnelle

Le
commercial courtier en travaux de l'habitat, s'il fait preuve
d'initiative et démontre d'excellentes capacités d'organisateur et de
gestionnaire, peut devenir associé au gérant ou gérant lui-même d'une
franchise de courtage en travaux.

La parole aux professionnels
M. Blondeau, commercial courtier en travaux, gérant de Celtiservice



En quoi consiste le métier de courtier en travaux de l'habitat?

Le métier est encore largement méconnu, on le confond même parfois avec
celui de maître d'œuvre. Cela n'a cependant rien à voir car le courtier
n'est pas présent sur les chantiers. Nous avons plutôt un rôle de
facilitateur et d'organisateur de travaux. Le courtier en travaux est
en quelque sorte un médiateur entre des clients ayant des projets de
travaux et des artisans que nous sélectionnons. Pour faire court, nous
sommes des consultants à la recherche de solutions de facilités.


Quelles sont les différentes facettes du métier de courtier en travaux ?

Les journées d'un courtier en travaux ne se ressemblent pas, c'est un
métier très varié. Nous recevons des clients comme des particuliers ou
des entreprises et au cours d'un entretien nous faisons le point sur
leurs attentes et leurs capacités financières. L'aspect humain dans
cette première étape est important. Il s'agit d'instaurer une relation
de confiance et de partenaire de projets. Après cela, vient la partie
commerciale, contacter des artisans sélectionnés et leur proposer nos
projets. La négociation est cruciale à ce stade. Ensuite, le métier
exige de grandes capacités d'organisateur pour le pilotage des
différents artisans. C'est aussi un métier de gestionnaire car le
courtier reçoit les devis et vérifie que tout soit en ordre avant de
les transmettre aux clients.


Une expérience dans le domaine du bâtiment est-elle indispensable ?

Non, une expérience antérieure dans le domaine du bâtiment n'est pas
primordiale. Je préfère même embaucher des commerciaux davantage formés
au service à la clientèle que sur les produits du bâtiment. L'important
c'est d'avoir une démarche de conseiller et d'écouter les clients avant
de leur proposer des solutions. Le service à la carte dans le courtage
en travaux est donc une notion essentielle. Les commerciaux
généralistes possèdent cette dimension relationnelle. Ils découvriront
ensuite sur le tas les spécificités des métiers du bâtiment.


Dernière mise à jour: 11/09/2009 - 6:00 AM