Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Hays : un recrutement de 100 personnes en un an

Erecrut.com

Fondé en 1867 en Angleterre, Hays est devenu l'un des cabinets de recrutement les plus importants dans le monde. Philippe Lambert, Directeur des Ressources Humaines France chez Hays, évoque ses besoins en recrutement, notamment de personnes handicapées.


Hays_Philippe_LambertHays, en deux mots ?
Hays fait partie des cabinets de recrutement les plus importants dans le monde. Présent dans 33 pays, il compte 8 000 salariés. En France, le premier bureau a été ouvert en 2001. Aujourd'hui, nous avons 15 bureaux et 500 salariés, répartis sur les grandes villes. Le recrutement spécialisé - majoritairement de cadres et d'agents de maîtrise - constitue notre cœur de métier. Ceci inclut le travail temporaire, le contracting (placement direct chez nos clients) et la chasse de têtes via Hays Executive. Récemment, nous avons ouvert Hays Conseil RH, une entité de conseil en Ressources Humaines offrant des services tels que des bilans de compétences et du repositionnement professionnel.

Intervenez-vous dans le secteur commercial ?
La division commerciale fait partie de l'une de nos 25 divisions, aux côtés du BTP, du juridique, de la finance... Nous recherchons régulièrement des commerciaux, plutôt de niveau Bac +4/5, dans tous les secteurs que nous couvrons : banque, services aux entreprises, etc. En interne, nous disposons d'une force commerciale importante qui intervient sur l'ensemble du processus de recrutement : prospection, sourcing, réception et suivi des candidats. En termes de profils recrutés, nous recherchons surtout des personnalités que l'on va former et misons sur la diversité des diplômes, des origines sociales.

Recrutez-vous des personnes handicapées ?
En interne, nous avons quelques personnes handicapées et travaillons avec des ESAT pour l'envoi de mailings et les fournitures. Concernant nos clients, nous avons moins de demandes qu'il y a quelques années. Depuis la loi de 2005, les grandes entreprises ont mis en place leurs propres dispositifs. Cela dit, nous sommes sollicités régulièrement et devons faire face à deux problématiques : la question de la reconnaissance du travailleur handicapé, qui n'ose pas toujours déclarer son handicap, et le niveau de formation, qui reste inférieur à celui des autres candidats. C'est pourquoi nous avons créé une entité interne appelée "mission handicap" qui a notamment établi des partenariats avec des sites et des acteurs spécialisés.

Etes-vous confiant pour l'avenir ?
Oui, de nombreux secteurs comme la finance, l'agroalimentaire ou l'informatique fonctionnent assez bien, notamment pour les personnes qui ont de l'expérience. Notre cabinet est sur une courbe ascendante et nous pensons atteindre une centaine de recrutements - des consultants surtout - entre juillet 2014 et juillet 2015. Notre potentiel de développement s'avère important, dans le sens où les recrutements en France se font encore à 70 % par les entreprises.


Dernière mise à jour: 10/11/2014 - 6:15 AM