Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Téléconseiller en assurance

Erecrut.com


Le téléconseiller en assurance, comme
son nom l'indique, travaille uniquement par téléphone. Il peut agir à 2
niveaux : soit il émet des appels pour vendre des contrats d'assurance,
soit il prend en charge les appels entrants pour traiter les sinistres.
Dans ce dernier cas de figure, le téléconseiller en assurance s'occupe
du dossier de A à Z.
La grande différence entre le télévendeur et
le téléconseiller est que ce dernier a également pour vocation, en plus
de conseiller le client, de le fidéliser. De plus, il va répondre à de
nombreuses questions simples posées par ses interlocuteurs sans que
ceux-ci aient besoin de se déplacer. Le téléconseiller en assurance est
également chargé de relancer les clients pour les paiements ou encore
de leur proposer éventuellement de nouveaux produits qui pourraient
leur correspondre. À la différence du télévendeur, ils ne savent pas au
préalable ce qu'ils vont dire ou vendre.

Principales missions


  • Écouter le client

  • Répondre précisément aux questions du client

  • Proposer au client des produits qui lui correspondent

  • Contacter les professionnels adéquats, pour régler un sinistre par exemple

  • Fidéliser le client

  • Négocier avec les différentes parties


Formation
Il n'existe pas vraiment de formation type, dans la mesure où les
compagnies d'assurance proposent à chaque nouveau salarié une
formation, dès son arrivée. Pour prétendre à ce poste, il faut
justifier au minimum d'un bac +2 BTS, DUT ou encore IUT. Il est
possible de passer par une formation dédiée à l'assurance et aux
finances. Les détenteurs de diplômes commerciaux seront également
appréciés. D'autres accèdent au métier par l'apprentissage ou
l'alternance.

Compétences professionnelles


  • Connaître parfaitement sa gamme de produits

  • Avoir le sens du contact

  • Posséder un bon esprit d'analyse

  • Savoir conseiller au cas par cas


Profil


  • Bonne expression orale

  • Capacité d'écoute

  • Sens du contact développé

  • Fin négociateur et diplomate

  • Calme


 Salaire
Un téléconseiller en assurance débute généralement sa carrière avec un salaire mensuel compris entre 1 300 et 1 500 euros brut.

Évolution professionnelle

Le téléconseiller en assurance peut évoluer vers tous les métiers liés
au téléconseil, dans la mesure où chaque entreprise forme ses nouveaux
salariés sur ses produits. Les personnes ayant exercé à ce poste
peuvent également occuper d'autres emplois dans le domaine de
l'assurance.

La parole aux professionnels :

Sonia Servenay, Assistante sinistre


Quel a été votre parcours pour devenir téléconseillère dans le domaine des assurances ?

Il
n'y a pas vraiment de diplôme préétabli pour pouvoir travailler dans
les métiers de l'assurance. Personnellement, j'ai suivi une formation
en secrétariat et en tourisme. Je suis arrivée un peu par hasard dans
ce milieu, grâce à un contrat en intérim dans une entreprise
d'assurances bancaires. J'avais, à l'époque, un emploi de télévendeuse,
au sens strict du terme. Suite à un déménagement, j'ai dû changer de
travail et me suis retrouvée dans un des plus grands groupes
d'assurance IARD* où, en plus de mon rôle de télévendeuse, j'ai
également commencé à gérer les sinistres.

Aujourd'hui, en quoi consiste exactement votre métier ?

Toujours
dans l'IARD, je suis à présent assistante sinistre. Lorsque nos assurés
subissent un dommage, ceux-ci contactent un numéro vert et je leur
réponds. Il n'y a pas de rencontre avec l'assuré, tout se passe par
téléphone. Je m'occupe du dossier depuis la prise en charge jusqu'à sa
clôture. J'ouvre la déclaration de sinistre, mandate les experts et les
médecins le cas échéant. En plus d'avoir une aisance relationnelle, il
est aussi important d'apprécier la gestion administrative.

Qu'aimez-vous plus particulièrement dans votre profession ?

J'aime
la polyvalence qu'offre mon métier. Le travail est très varié et
j'apprends de nouvelles choses tous les jours. Le contact avec la
clientèle est également une partie de mon emploi que j'apprécie
particulièrement. Enfin, les dossiers se traitent au cas par cas,
chacun d'eux est unique ! Il arrive même que des assurés nous posent
des questions « colles » et un réel travail de recherche est nécessaire
pour pouvoir y apporter une réponse. Le métier n'est donc pas
rébarbatif.

Avez-vous déjà traité des cas étonnants ?

Je
me souviens d'un constat envoyé par l'un de nos assurés. Ce dernier
avait eu un accident de voiture et avait établi un constat à l'amiable
avec l'autre conducteur. Lorsque le document nous est parvenu, la
partie réservée au croquis de l'accident était étrangement remplie... :
au lieu de dessiner la scène, celui-ci avait découpé dans des magazines
des voitures identiques à celles endommagées pour recréer fidèlement la
situation.

*Incendie, Accident et Risques Divers.




Retrouvez nos dernières offres d'emploi en "Assurance":



Dernière mise à jour: 03/11/2010 - 5:17 AM