Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Technico-commercial btp

Erecrut.com

Le technico-commercial BTP est généralement
employé d'une entreprise du bâtiment, d'un bureau d'études, d'une
entreprise de négoce ou encore d'un fabricant de matériels pour le BTP.
Sa mission est de développer un secteur géographique qui lui a été
confié par le directeur commercial, le chef des ventes ou le directeur
général. Il est important que technico-commercial BTP possède à la fois
des qualités relationnelles, mais aussi une excellente maitrise des
produits et une parfaite connaissance du secteur du BTP. Pour atteindre
ses objectifs, il pourra aussi s'appuyer sur l'expertise et le soutien
de personnes à l'interne.

Principales missions


  • Gérer
    un portefeuille de clients et prospects du BTP : entreprise générale,
    entreprise spécialisée, entreprise de négoce ou encore grands comptes

  • Animer, le cas échéant, un réseau de prescripteurs comportant des bureaux d'études, des artisans, des architectes...

  • Répondre aux appels d'offres en s'entourant de compétences internes (marketing, bureau d'études, administration des ventes)

  • Établir le devis, effectuer le suivi de l'offre

  • Remonter chiffres et statistiques de l'activité au supérieur


 Formation


  • Bac +2 : formation technique ou commerciale.


Les
employeurs privilégient les candidatures présentant une expérience de
vente de deux à trois ans, idéalement dans le secteur du BTP auprès de
PME, de grands comptes, d'entreprises de location de matériel ou encore
de négoce.

Compétences professionnelles


  • Avoir une bonne culture BTP et posséder des compétences significatives dans les matériaux et les produits du bâtiment

  • Connaître le tissu économique local dans le secteur du BTP

  • Maîtriser les logiciels bureautiques : Word, Excel


Profil


  • Fortes qualités relationnelles

  • Dynamique, esprit conquérant

  • Sens du résultat

  • Aptitudes à négocier

  • Autonome, rigoureux et organisé


Salaire

En termes de rémunération, le technico-commercial BTP va percevoir un
salaire fixe et des primes qui vont dépendre de ses résultats (chiffre
d'affaires, marges, ouverture de nouveaux comptes...). La fourchette est
comprise entre 25 à 40 k€. La voiture, l'ordinateur et le téléphone
sont souvent offerts aux technico-commerciaux BTP itinérants.

Évolution professionnelle

L'évolution
professionnelle du technico-commercial BTP est très variable. Elle est
fonction de l'entreprise qui l'embauche (type d'entreprise,
organisation, opportunités) et du salarié lui-même (compétences,
aptitudes, centres d'intérêt). Il peut décider de s'investir dans la
vente, de se tourner vers le management d'une équipe ou encore de
s'orienter vers une fonction connexe. Dans ce cas, une formation
complémentaire est recommandée.


La parole aux professionnels :
Youcef Karchouni, technico-commercial BTP, à la recherche d'un emploi



Quelles sont les principales tâches du technico-commercial BTP ?

Comme
tout commercial, il doit développer son portefeuille clients,
principalement composé de PME et de groupes (79 %), d'artisans (19 %)
et de quelques particuliers (2 %). Avec les gros clients, il est
important d'établir un vrai partenariat qui passe par le service :
souplesse de l'entreprise, disponibilité du technico-commercial,
qualité d'écoute et sens du conseil. Il nous arrive souvent d'assister
aux réunions de chantier à la demande de l'architecte, du maître
d'œuvre ou encore du client pour apporter des conseils sur des
questions techniques.

Qu'est-ce qui vous intéresse le plus dans ce métier ?

Ce
qui est très satisfaisant c'est de vendre un produit technique – le
béton – qui est à la base de toute construction. Quand je repars avec
la commande, je ressens une grande fierté personnelle. J'aime la
complexité des projets, la gestion de cas difficiles tels que des
litiges sur les chantiers. Par contre, quand le client est en
liquidation ou en redressement, c'est une situation assez délicate à
gérer. Il faut continuer à suivre le client, à lui vendre nos produits
– professionnellement on n'a pas le droit de le laisser tomber – alors
qu'on sait très bien qu'on ne sera pas payé.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette profession ?

Il
faut faire preuve de beaucoup de courage, de volonté et de
persévérance. Ce n'est pas toujours facile de frapper aux portes pour
vendre ses produits, et encore moins pour se faire payer. Le deuxième
conseil est l'écoute. Il faut se rappeler que le client nous apprend en
grande partie notre métier. Pour cela, il est important d'être attentif
à ses remarques, à ses attentes à ses interrogations. Il faut aussi
tenir compte de la personnalité de notre interlocuteur et savoir
s'adapter en permanence.



Dernière mise à jour: 11/09/2009 - 4:25 AM