Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Les banques françaises recrutent

Agnès Wojciechowicz

1 000 collaborateurs pour la Banque Postale, 3 000 pour la BNP Paribas, 4 000 pour le Crédit Agricole, les chiffres des recrutements prévus en 2010 sonnent la reprise dans le secteur bancaire. Mais quelles sont les perspectives d'emploi d'ici la fin de l'année ?

« Les perspectives sont plutôt bonnes : quasiment toutes les banques recrutent aujourd'hui de manière significative », affirme Yann Pelvet, directeur du cabinet de recrutement Carrières Bancaires. A la différence des banques de marché qui ont été fortement impactées par la crise, les banques de détail n'ont jamais cessé de recruter. Elles sont donc toujours à la recherche de jeunes diplômés à dominante commerciale qu'elles vont pouvoir former et faire progresser.


Mais bien que les banques communiquent essentiellement sur l'embauche de commerciaux, le recrutement se fait à tous les niveaux : « les fonctions liées à l'audit interne, à la gestion des risques, au contrôle interne et au contrôle de gestion sont également très prisées », précise le directeur de Carrières Bancaires. Les postes exigeant une expertise importante sont les plus difficiles à pourvoir, à l'instar des chargés d'affaires en entreprise, des directeurs d'agence, ou encore des conseillers en gestion de patrimoine. Les profils expérimentés sont également prisés pour les fonctions au siège, tels que le marketing, les ressources humaines ou l'animation commerciale.

Les banques misent aujourd'hui sur la diversité des profils et des expériences. « Il y a un an, on était dans une perspective de remplacement, aujourd'hui les banques sont à nouveau dans une optique de développement », déclare Yann Pelvet. Elles ont donc besoin à la fois de sang neuf et d'expertise.


Dernière mise à jour: 03/09/2010 - 11:52 AM