Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

Marché de l'immobilier : les agents commerciaux independants ont la part belle

Erecrut.com

Erecrut.com : La question n'est pas très originale étant donné
la conjoncture, mais je pense que tout le monde se la pose néanmoins, «
Comment se porte le marché de l'immobilier actuellement » ?
Brigitte Descamps :

Je pense que le marché ne va pas bien ! Pour avancer cela, je me base
sur un indicateur simple : le téléphone ne sonne pas ou en tout cas
beaucoup moins qu'à l'accoutumée ! En fait, je dirais que la
conjoncture est largement et négativement influencée par deux acteurs.
D'un côté, les médias annoncent à tour de bras que les prix du marché
tombent. Conséquence, les acheteurs s'attendent à acheter moins cher,
mais parallèlement, les vendeurs n'ont pas encore pris conscience
qu'ils devaient aligner leurs prix à la situation du marché. Cette
inadéquation entre le marché des vendeurs et celui des acquéreurs
induit logiquement une baisse du nombre de transactions et donc un
marché de l'immobilier un peu morose. Deuxième acteur ayant un impact
négatif sur la santé de notre marché : les banques. Les établissements
financiers n'ont pas suivi les particuliers et bon nombre de dossiers
de prêts n'aboutissent pas. Les banques pénalisent notre activité en
faisant avorter des transactions déjà bien engagées.

Erecrut.com : La santé de votre secteur a-t-elle une conséquence sur vos recrutements ou continuez-vous à embaucher ?
Brigitte Descamps :

Il y a beaucoup de demande sur le marché et je continue, à l'instar du
réseau ERA à recruter malgré le contexte. Il faut savoir que
l'immobilier est un secteur privilégié qui nous permet de recruter des
agents commerciaux indépendants. De fait, ces commerciaux payés à la
commission peuvent faire leurs preuves et tirer leur épingle du jeu
même dans la situation actuelle. Je reste constamment en veille pour
mes futurs recrutements, car le turn-over est assez important dans
notre secteur d'activité. Les commerciaux sont en effet très mobiles et
toujours à l'affût de nouveaux marchés à conquérir. Il y a donc
régulièrement des places qui se libèrent.

Erecrut.com : Comment voyez-vous l'évolution du marché dans les mois à venir ?
Brigitte Descamps :
Je
pense que la situation ne va pas bouger avant le printemps prochain.
D'une manière générale et sans parler des moments de tension du marché,
les périodes de la Toussaint, de Noël et jusqu'en février sont toujours
assez calmes. L'enthousiasme reprend ensuite début mars avec souvent la
prévision de déménagements, de la rentrée scolaire suivante ... Si ce
phénomène « d'endormissement » du marché en hiver est assez
traditionnel, il est évident que la crise ne va pas venir le contredire
!

Erecrut.com : Dans ce contexte que conseilleriez-vous
aux candidats qui souhaitent postuler dans l'immobilier ? Doivent-ils
attendre ? Se réorienter ?
Brigitte Descamps :
Absolument
pas ! Je pense au contraire que les candidats doivent continuer à
postuler et entrer dans le marché tout de suite. Car intégrer le marché
de l'immobilier en crise permet de se préparer à la reprise et pouvoir
réagir dès que la situation redeviendra favorable.


Dernière mise à jour: 11/09/2009 - 5:44 AM