Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 
 
 

« Des fortes demandes en gestion technique immobilière »

Erecrut

Quelle est la situation de l'emploi en ce début d'année 2012 dans le secteur de l'immobilier ? Entretien avec Fabien Stut, Directeur Régional du cabinet Hays.





Comment se porte le secteur de l'immobilier sur le marché de l'emploi ?
L'immobilier fait partie des secteurs qui ont été les plus impactés par la crise de 2008. On a retrouvé un certain dynamisme au premier semestre 2011, mais c'est malheureusement vite retombé au second semestre, en raison notamment des difficultés rencontrées par les grands groupes bancaires.

Tout le secteur de l'immobilier est-il touché de manière égale ?
Non, c'est particulièrement le domaine de la promotion immobilière qui s'est trouvé très impacté par la crise et qui se trouve encore aujourd'hui en souffrance. La raison ? Les difficultés rencontrées par les gros promoteurs immobiliers pour se financer et acheter du foncier. Ils sont généralement adossés à des banques, ce qui les rend très vulnérables face au contexte actuel. Les promoteurs réagissent néanmoins et cherchent aujourd'hui à internaliser la maîtrise d'œuvre, qu'ils avaient tendance à sous-traiter jusqu'alors. Cela a pour conséquence d'offrir de nouvelles perspectives d'emploi à des postes de responsable de programme, pour des profils ingénieur et manager de projets.

Qu'en est-il des services immobiliers ?
C'est un domaine moins touché par la crise que la promotion immobilière. Il y a notamment de fortes demandes en gestion technique, à des postes de property manager, pour des profils de gestion de copropriété ou de comptable de copropriété.

Y a-t-il une évolution dans les profils recherchés ?
Dans le contexte actuel, il y a effectivement une évolution des attentes des recruteurs, avec un allongement des process de recrutement et un accroissement des critères de sélection. Pour un poste de promoteur immobilier par exemple, il est demandé un diplôme d'ingénieur systématiquement, voire complété par un Master spécialisé. Autre exemple avec les facility managers, désormais recrutés à Master 2. Autrefois optionnelle, la maîtrise d'une langue étrangère est aujourd'hui aussi presque toujours devenue obligatoire.

L'immobilier est-il un secteur où l'on change souvent d'employeur ?
En temps normal, oui. Avant 2008, un bon responsable de programme pouvait être approché cinq fois par semaine par des recruteurs. C'est beaucoup moins le cas actuellement. Le marché est atone et il y a beaucoup d'incertitudes, d'autant plus en cette année 2012 avec les élections présidentielles.


Dernière mise à jour: 21/02/2012 - 5:35 AM