Vrp exclusif

Erecrut.com

Le VRP exclusif (voyageur, représentant, placier) est un
salarié qui exerce une activité commerciale pour le compte d'une seule
entreprise. Son statut offre l'avantage de celui d'un commercial
salarié (salaire minimum, congés payés) et de celui d'un agent
commercial (autonomie). En tant que VRP – mention inscrite sur le
contrat de travail qui le fait dépendre de la convention des VRP et non
de celle de l'entreprise –, il doit posséder une carte professionnelle
pour VRP et exercer son activité commerciale différemment du commercial
salarié : activité non sédentaire, prospection personnelle (sans l'aide
de salariés, la clientèle lui appartient), prospection autonome (peu de
liens de subordination).

Quel que soit le type
d'entreprise pour lequel le VRP exclusif travaille (PME, PMI, société
de service, grande entreprise industrielle), et le produit qu'il
représente (matières premières, services, biens intermédiaires,
d'équipement, de consommation), la clé du succès réside dans sa passion
pour le produit et la parfaite maîtrise de ses caractéristiques. La
mobilité et la disponibilité sont également primordiales.


Principales missions

Le VRP exclusif a pour mission, dans un secteur géographique défini, de :
- Prospecter la clientèle (professionnels, particuliers)
- Connaître avec précision les attentes et demandes des clients et prospects
- Présenter les produits ou services, en valoriser les qualités et les avantages
- Négocier les conditions de vente, de livraison, de reprise...
- Faire un suivi administratif et commercial avec le client
- Remonter les données à la direction commerciale de l'entreprise


Formation

Même
si un diplômé d'un bac pro vente a des possibilités de devenir VRP, les
employeurs privilégient les bac +2 (BTS négociation et relation
clients, BTS technico-commercial, DUT techniques de commercialisation)
et les bac +3 (licences professionnelles en vente). Un VRP, titulaire
d'un bac +4/5, aura généralement une évolution plus rapide.



Compétences professionnelles

- Avoir une expertise technique sur les produits/services à vendre
- Se tenir en permanence informé des nouveautés, des évolutions du marché
- Connaître parfaitement l'offre de la concurrence et son positionnement
- Savoir négocier avec différents types d'interlocuteurs



Profil

- Présentation impeccable
- Excellente communication
- Très bon relationnel
- Dynamisme
- Force de persuasion et honnêteté
- Grand sens de l'organisation
- Goût prononcé pour l'autonomie


Salaire

Le
VRP exclusif perçoit une rémunération composée d'un fixe et de
commissions calculées à partir d'un taux déterminé par le salarié et
l'employeur. Ce dernier doit assurer au VRP exclusif une rémunération
minimale proche du SMIC.

Les frais du VRP sont pris en charge par l'entreprise dans le cadre d'un forfait, d'un pourcentage ou encore sur justificatifs.

Selon
le niveau d'études et la technicité du produit, le salaire global d'un
jeune qui débute peut varier entre 20 000 et 30 000 euros. Après
plusieurs années d'expérience, le VRP exclusif peut gagner plus du
double.


Évolution professionnelle

Un
VRP qui débute va généralement opter pour l'exclusivité (garantie du
salaire, constitution d'une clientèle). Il deviendra ensuite VRP
multicarte ce qui lui permettra, entre autres, d'obtenir une
rémunération plus élevée. Par la suite, il peut devenir chef de
groupe/secteur ou encore devenir directeur commercial, responsable des
ventes...

La parole aux professionnels :
David Jouglard, en recherche d'emploi



Qu'est-ce qui fait avancer un VRP ?

La réelle motivation d'un VRP est l'argent. Si cette motivation
n'existe pas, ce sera très difficile pour lui de se prendre en main,
d'organiser ses journées, ses tournées, de gérer son temps. Le VRP
exclusif est vraiment autonome ; rappelons qu'il n'a pas d'horaires et
qu'il ne rencontre pas son supérieur hiérarchique aussi souvent que le
commercial salarié, entre autres.



Comment un VRP doit-il choisir son employeur ?

Deux choses comptent pour que l'entente se passe bien entre le VRP
exclusif et le patron : être intéressé par le produit – pour ma part je
suis passionné par le bâtiment, la rénovation, l'ambiance de la
construction – et être en parfaite adéquation avec son employeur pour
qu'il n'y ait pas de différence entre ce que propose le VRP et ce que
peut offrir réellement l'entreprise.



De quoi dépend la réussite d'un VRP ?

Il faut aimer vendre et se vendre pour réussir. En fait, il y a deux
ventes : vente du rendez-vous (pour faire le devis) et vente du
produit. Cette dernière vente passe surtout par la vente de soi, et non
du produit. Le client achète le VRP : il veut pouvoir avoir confiance
en lui, être rassuré sur la qualité du suivi qu'il aura, avoir une
image positive de l'entreprise dont le VRP est le reflet.


Retrouvez nos dernières offres d'emploi "VRP":



Dernière mise à jour: 03/11/2010 - 4:28 AM